Lily – Partie 9

<- Episode précédent

« Les gars, c’est pas l’Elue. »


Un silence de plomb tombe sur la petite troupe. Lily ne bouge pas, les yeux rivés sur la porte au sol comme si elle voulait disparaître dessous.
Pendant ce temps, les peluches tentent de comprendre. Elles s’éloignent un peu de Lily et chuchotent entre elles.
« -Mais c’est pas possible que ce ne soit pas l’Elue !
-Tous les signes étaient formels, je ne comprends pas….
-Si ça se trouve, c’est une usurpatrice !
-Mais enfin ne dis pas de bêtises : c’est une simple fillette !
-Et puis je te rappelle quand même qu’à la base, elle ne voulait pas venir !
-On a qu’à lui demander, non ?
-Lui demander qu… »
De loin, Lily aperçoit une des peluches se tourner vers elle. « Eh, toi ! Est-ce que tu es une usurpatrice ? » Le doudou n’a pas le temps de terminer sa phrase qu’elle reçoit une tapette sur la tête de la part de l’ourson qui semble diriger la troupe. « Mais tais-toi enfin ! Elle ne va pas nous le dire, si c’est une usurpatrice ! » Et ses camarades d’enchérir « Mais oui enfin ! », « Réfléchis un peu ! »
« -C’est quoi, une usurpatrice ? » demande Lily.
Silence. Stupeur. Rires contenus. Puis retour des chuchotements.
« – Sérieusement ? Elle ne sait pas ce qu’est une usurpatrice ?
-Eh bas voilà avec la chance qu’on a on tombe sur une Pas Elue illettrée.
-Non mais les gars, c’est normal qu’elle ne sache pas ! C’est qu’une petite fille ! Je ne connaissais pas ce mot quand j’étais petite moi !
-Ah parce que tu as été petite toi ? » De loin, les pouffements de rire semblent avoir du mal à se contenir.
« – Bon les gars, un peu de sérieux, s’il vous plaît ! Et Violette, arrête de parler comme les humains ! Qu’est-ce qu’on va faire de la fillette du coup ? »
Le silence retombe d’un coup sur l’assemblée.
« -Bas on a qu’à la laisser partir, non ?
-Et tu ne veux pas qu’on s’excuse de la gêne occasionnée non plus ? Non moi je dis qu’elle sait où se trouve la vraie Elue et qu’elle a trouvé le moyen de prendre sa place ! Il faut qu’on la fasse parler !»
Hochement de tête général. Lorsque la troupe de peluche revient vers Lily, les pouffements et les plaisanteries semblent bien loin.
Sans mot dire, l’ourson qui ouvrait la marche s’approche de la porte, la relève, avant de la remettre en place. Enfin, il fait mine d’ouvrir la porte et Lily a juste le temps de voir l’entrée d’un sombre tunnel avant que quelque chose l’assomme.

 

***

 

D’abord, Lily ressent un très fort mal de tête. Ensuite, ces yeux s’ouvrent et doivent s’habituer à l’obscurité quasi complète de la pièce dans laquelle elle se trouve. A part un raie de lumière sous ce qui semble être une porte fermée, tout est plongé dans l’obscurité. Lily n’aime pas l’obscurité. C’est ce moment que choisissent les monstres pour venir se promener sous son lit.
Au moment où elle se fait cette réflexion, la porte s’ouvre. La voilà éblouie par la lumière, elle ne distingue que l’ombre d’un ourson en peluche à travers la lumière du dehors.
« -Viens, suis-moi. »
Lily se lève difficilement et se cogne la tête au plafond  -les murs sont bas, même pour une petite fille !-. Elle a envie de pleurer, mais sait que l’ourson se mettra en colère si elle le fait. Alors elle se retient du mieux qu’elle peut et emboîte le pas de la peluche.
Une fois sortie, Lily peu se dresser de tout son haut et reste émerveillée par ce qui l’entoure. Elle était gardée captive dans une petite cabane sans fenêtres avec un écriteau sur lequel est écrit « PRISON ».

Elle se trouvait sur un petit chemin qui dirigeait vers un tunnel creusé dans un mur de bois – surement à l’intérieur de l’arbre – .
Une fois à l’extérieur, la scène était saisissante ! Le tronc de l’arbre avait été creusé et abritait des centaines de petites cabanes similaires à celle intitulée « PRISON » bien que beaucoup plus chaleureuses.
Elles étaient disséminées sur toute la hauteur de l’arbre et étaient accessibles grâce à des escaliers gravés dans le tronc ou encore des lianes –Lily se fait la réflexion que les escaliers sont fait pour monter dans les cabanes et les lianes pour en descendre.- qui semblaient venir du ciel. En parlant du ciel, il était bien visible : Tout en haut de cet arbre immense, le ciel apparaissait à travers les cimes visibles. Après réflexion, cet arbre ressemblait un peu à un tube vu de l’intérieur.
« -Bon tu te dépêches un peu ?? » L’ourson qui guidait la troupe un peu plus tôt semble vouloir se débarrasser de sa tâche le plus vite possible « Tout le monde t’attends en salle de réunion, pour ta punition. »
Sa punition ? Punie pour quoi ?
« Mentir, c’est mal tu sais. Et tout menteur se doit d’être puni ; surtout s’il fait du tort à l’un des nôtres ! Louis est tellement triste…. Tu lui as brisé le cœur ! »
Lily n’est plus émerveillée du tout maintenant. Punie ? Mais elle ne sait même pas ce qu’elle a fait de mal !
Les questions se bousculent dans sa tête, mais une prévalait.
Qu’est-ce qu’elle fait ?

Episode suivant ->

Ce billet à été lu 132 fois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *