Lifestyle

De l’importance d’avoir confiance en soi

Coucou Lecteur Unique!

 

Aujourd’hui j’aimerais te parler de quelque chose qui me tient à cœur et qui, pourtant, me fait défaut: La confiance en soi.

Ce n’est pas un post pour me lamenter sur mon sort mais pour prendre conscience (et peut-être te faire prendre conscience de ton côté aussi!) de ce manque de confiance en moi pour ensuite mieux le combattre!

 

Il y a le monde, et il y a moi.

 

 

Si je ne me pose pas trop de questions lorsque je créé quelque chose dans mon petit coin; me confronter à l’inconnu (et surtout au monde extérieur) est une autre paire de manches!

 

Je n’irais pas jusqu’à dire que j’ai peur de sortir de chez moi (quand même pas) mais dès qu’il s’agit d’interactions extérieures (aussi bien connues qu’inconnues) une petite boule d’incertitude naît en moi. Quasiment imperceptible, mais présente malgré tout.

Sans m’en rendre compte, je commence à questionner tout ce que je fais/dis. Est-ce que je vais vers la bonne direction? (moi et l’orientation, ça fait 10) est-ce que je peux trouver les mots justes pour apaiser telle personne, est-ce que je m’y prends bien avec telle nouvelle connaissance; ne suis-je pas trop envahissante (une des questions que je me pose le plus); est-ce que mon manque d’assurance ne se voit pas trop?

 

Autant de questions qui me font me rendre compte que non, je n’ai toujours pas confiance en moi. Non, je ne peux toujours pas m’empêcher de me comparer à mon entourage, pas de façon constructive en tout cas.

 

Ce comportement que j’ai à l’égard de l' »Extérieur » (on dirait un monstre quand j’en parle comme ça, et peut-être qu’inconsciemment je le perçois comme ça aussi, va savoir…) n’est pas nouveau. Il y a même une forte amélioration entre le moi d’aujourd’hui et le moi d’il y a deux ou trois ans. Mais je me suis rendue compte aujourd’hui (hier, à l’heure où tu lis ce post!) que ce n’était pas suffisant. J’en suis même venue à me demander si ce semblant de confiance en moi n’était pas qu’une façade fragile.

Je m’explique:

 

La prise de conscience

 

 

En ce moment, je suis à la recherche d’un emploi. Je ne suis pas spécialisée dans le domaine, mais j’ai le savoir-faire (et le diplôme!) de base pour postuler à des petits postes en atelier. Les offres me correspondant sont très rares, et j’en ai trouvé une qui me correspondait parfaitement!

Quelques semaines après avoir postulé, la responsable m’appelle pour me dire que mon CV les intéresse. Je ne vois l’appel que quelques heures plus tard mais il est encore temps de rappeler. Seulement voilà, j’ai bloqué.

 

J’ai eu tellement peur de rappeler, de bafouiller au téléphone, de ne pas être à la hauteur que j’ai reporté l’appel au lendemain. Le lendemain je rappelle donc et mon interlocutrice m’apprend que la dame qui m’a contacté est en entretien. Bon. J’ai rappelé 2 fois durant la semaine sans succès. Le lundi suivant (hier) j’ai enfin eu la responsable qui m’a annoncé que le poste n’était plus à pourvoir, qu’ils avaient trouvé quelqu’un entre temps.

 

Ils ont trouvé quelqu’un entre temps.

 

Ça a été la douche froide.

 

J’ai été énervée, bien sûre, dégoûtée même! Mais contre moi-même! Tu te rends compte? Si j’avais eu le « courage » de rappeler le jour où la responsable m’avait contacté, j’aurais pu me vendre en entretien et pourquoi pas avoir le poste? Peut-être qu’à l’heure qu’il est (j’ai été tentée de mettre « au jour d’aujourd’hui », j’avoue!) je serais employée là-bas!

 

L’écrire rend la chose encore plus absurde.

Mon manque de confiance en moi m’a empêché d’avoir un poste, c’est quand même stupide!

 

Je me suis morfondue sur mon sort pendant une petite heure après ça (je n’étais plus à ça près voyez-vous!) et après je me suis relevée, je suis allée jusqu’à mon bureau, j’ai imprimé une dizaine de candidatures et je suis allée dans Paris les distribuer. Même si il pleuvait, même si il faisait froid. Après tout si je ne le fais pas, personne ne le fera pour moi!

 

 

Objectif confiance en soi.

 

 

Cette petite anecdote est encore toute fraîche, du coup je ne te cache pas que je grince encore des dents! Cette mésaventure m’a fait prendre conscience que mon manque de confiance en moi pouvait m’être très néfaste. Le pire dans tout ça c’est que mon seul ennemi dans cette histoire, c’est moi!

 

C’est ma tête, ma façon de penser que je suis toujours moindre qu’autrui! C’est moi seule qui décide que je ne suis pas à la hauteur pour telle ou telle chose. C’est moi seule qui pose des obstacles sur mon chemin. C’est moi seule qui m’impose des limites avant même d’avoir essayé! C’est quand même terrible quand on y pense!

 

Heureusement, c’est aussi moi qui ai le pouvoir de changer la donne! C’est moi qui décide de sortir sous la pluie pour essayer de vendre ma candidature à des inconnus. C’est moi qui décide de porter des choses parce qu’elles me plaisent au lieu de les regarder dans le magasin en me disant que ça ne m’irai jamais. C’est moi qui mets une muselière à ma peur d’être jugée par des inconnus quand j’arbore fièrement mes baskettes dorées qui brillent au soleil. C’est moi qui, pas par pas, commence à sortir de ma zone de confort.

C’est moi qui décide de dire « oui, je veux tenter de nouvelles choses » plutôt que « non, je préfère rester chez moi à manger des donuts devant une série. » (bien que ce soit une option plutôt agréable quand il fait moche et froid dehors)

 

Bref, c’est moi qui ai le pouvoir de faire les choses, de faire plein de choses même! Et il est grand temps que j’en prenne conscience!

 

Lecteur Unique, n’oublie pas que peu importe ce que disent les autres, peu importe ce que l’image préfabriquée de la télévision te renvoi sur ce que tu dois faire, lire, manger… Peu importe que Machine ait les cheveux d’Angélina Jolie et le minois de Lily Rose Depp alors qu’elle a 10 ans de plus.

 

C’est toi, et seulement toi, qui décides de qui tu es, de qui tu veux être. Si tu manques comme moi de confiance en toi, n’oublie pas, s’il te plait, que si ton esprit a le pouvoir de te faire te sentir inférieur(e) pour X raisons, il a aussi le pouvoir de te pousser vers l’avant!

 

Tu peux faire beaucoup, on peut toutes et tous faire beaucoup! Ne laisse pas ton manque de confiance en toi te faire manquer des opportunités! Ne le laisse pas t’enfermer sur toi-même, t’enfermer dans un tout petit cocon duquel tu ne voudrais plus sortir par peur de l’inconnu!

 

Crois en toi, dans tout ce que tu fais, dans tout ce que tu entreprends. Crois en toi. Ça peut paraître plus facile à dire qu’à faire, mais des fois ce n’est pas plus compliqué que de ce dire « pourquoi moi je n’y arriverais pas? » au lieu de « je n’y arriverais jamais! ».

 

Crois en toi Lecteur Unique, ais confiance en toi. Parce que tu es quelqu’un de formidable.

 

mantra

 

Bonne journée!

Crédit image: Pinterest (image de fin d’article)

10 Comments

  1. Merci pour cet article! Et d’avoir eu les couilles pour l’écrire! J’y ai déjà beaucoup pensé mais j’ai toujours reporté le moment d’écrire sur ce manque de confiance ( moi aussi je suis dedans ) parce que je ne suis pas psy et du coup je ne pensais pas en être capable.
    Je me suis vraiment retrouvée dans le tien, et c’est rassurant de voir qu’on est pas seule à penser ce genre de choses de soi. On pense toujours que les gens sont hyper bien dans leurs baskets et qu’il n’y a que nous qui nous confrontons à nos pensées destructrices.
    Belle journée! :D

    1. Je t’en prie! Écrire cet article m’a vraiment fait beaucoup de bien, et je suis contente de voir qu’il sert aussi à d’autres! N’hésite pas à écrire un article sur le manque de confiance en soi, c’est un bon moyen de faire face au problème pour mieux le surmonter, je trouve!

  2. Je pense que la confiance en soi est un travail d’une vie. Après, c’est vrai qu’il y a des personnes qui dégagent plus d’assurance que d’autres. Je pense que tout est une question de vie personnelle, de blessures émotionnelles et d’envie d’avancer ! :)

  3. C’est un bel article ! Et j’avoue que je me retrouve (malheureusement) dans ton article… Mais, pour ma part, j’ai l’impression que c’est de pire en pire et qu’il n’y a pas d’amélioration… J’arrive vraiment à me convaincre que tout le monde ait mieux que moi… et j’ai pris cette magnifique tendance de dévaloriser tout ce que je fais et de minimiser les compliments (« c’est bien ce que tu as fait », réponse : « oh, n’importe qui aurait pu le faire »)…
    Bref, j’ai encore du travail, mais merci pour ton article, je me sens moins seule ^^

    1. Courage, ne laisse pas ton manque de confiance en toi continuer à te ronger! N’oublie pas que si tu as la capacité de te rabaisser continuellement, tu as aussi la capacité de t’élever, d’aller de l’avant et de te prouver ce que tu vaux!

  4. Et bien je te rassure tu n’es pas seule, je suis aussi dans ce cas et d’autres encore. Ce moment où on sait qu’on a pas confiance en soi et qu’on cherche comment la retrouver. Actuellement mon état d’esprit c’est « OSE » et « TU T’EN FOU ». Oser car par manque de motivation, flemme, mauvaise estime de moi, renfermement, je ne me sans pas capable de faire certaines choses et je reste chez moi à rêver la vie des autres. Et s’en foutre pour toutes les questions que je me pose, et si je fais ça? et si je vais là bas? et si je lui dit non? et si je boucle après mon lissage? Je pense qu’il faut se simplifier la vie! Merci pour ton article qui prouve qu’on est un gros gang a avoir une petite baisse au niveau de la confiance et qui prouve qu’on est pas le vilain petit canard :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *