Lifestyle

Life Hack: 5 choses à garder en tête lorsque tout va mal

Bonjour Lecteur Unique!
 
Il y a des jours, comme ça, où tout va mal.
 
Coup de blues, moment de déprime, moment de doutes, instant difficile de la vie ou gros manque de confiance en soi : le genre de moment où j’ai juste envie de retourner dans mes couettes et regarder une série en mangeant des Maltesers avec la folle envie de dormir jusqu’à ce que mes problèmes se règlent tout seuls, comme des grands!

Je sais que ça t’arrive aussi parfois, Lecteur Unique. Et je pense pouvoir dire que toi non plus, tu n’aimes pas te retrouver dans cet état second où tu détestes la terre entière d’être plus heureuse que toi.

Aujourd’hui, et parce que je me sens un peu comme ça (c’est ce moment du mois, vois-tu), j’aimerais partager avec toi ces petites choses que je garde en tête quand j’ai une baisse de moral. C’est bête, mais ça permet de relativiser et, l’air de rien, je me sens un peu mieux après!
 
 

Les personnes joyeuses 24h/24, 7j/7, ça n’existe pas!

 

Eh oui!

Dit comme ça, ça parait logique. Mais je suis sûre que je ne suis pas la seule à envier le bonheur continu et l’insouciance dans lesquels semblent vivre certaines personnes. Pourtant personne n’est heureux 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 et il est bon de se rappeler qu’aussi heureuse que peut sembler une personne, elle traverse aussi des hauts et des bas, comme toi, comme moi.
 
C’est humain, c’est normal, c’est commun à tout le monde. Alors si les autres arrivent à surpasser leur déprime, il n’y a aucune raison pour que je ne puisse pas faire pareil!

 

 

Être triste est une bonne chose!

 

Ces derniers temps, j’ai vraiment été interpellée par tous les articles et toutes les images Pinterest que qui prônent le tristesse-free et la joie de vivre. Alors c’est super de pousser ses lecteurs à voir le bon côté des choses et tout, mais je ne sais pas, j’ai fini par avoir l’impression qu’on me forçait la main plus qu’autre chose. En tout cas, c’est l’impression que j’ai eu, je ne sais pas ce que tu en penses de ton côté Lecteur Unique!
 

« Être heureuse, c’est super, il FAUT être heureuse. »

 

Etant une fervente optimiste qui n’aspire qu’à une chose: être heureuse et épanouie (comme un grand nombre de personne finalement, non?) je pense « pourtant » que se forcer à être heureux tout le temps n’est pas la bonne marche à suivre.

J’irais même jusqu’à dire que se sentir triste ou déprimé(e) est bénéfique et permet d’être plus heureux! Comme on le dit souvent, c’est en étant privé de quelque chose qu’on se rend compte de ce que cette chose nous apportait. Quand on est « heureux » pendant quelques temps, on fini par s’habituer à ce bonheur si je peux dire. Avoir un coup de déprime me permet, au final, de profiter encore plus du fait d’être heureuse par la suite!

 

Lifestyle

 

Penser « Tout ce que j’ai » plutôt que « tout ce qu’ils ont »

 

C’est tellement facile d’énumérer tous mes défauts et de me répéter à quel point ils sont handicapants au quotidien, toutes les choses qu’unetelle a et que je n’ai pas, qu’untel fait que je ne saurais jamais faire, que machin est trop doué et que je suis nulle sur tel ou tel domaine. Et c’est aussi tellement facile d’utiliser toute cette négativité pour se rabaisser encore plus et détruire un petit peu plus sa confiance en soi!
 
Pourtant, c’est aussi tellement plus facile d’énumérer tout ce que je sais faire, toutes mes qualités, tout ce que j’ai et que d’autres n’ont pas! Personne n’est bon en tout, d’ailleurs, comme diraient mes sims : »un touche-à-tout ne sais rien faire. » (oui je cite un jeu) (non je ne suis pas sûre de l’assumer complètement) (de toute manière c’est trop tard maintenant)
 
Alors ça ne sert à rien de vouloir être bon en tout, de vouloir surpasser Machine au Scrabble tout en étant première en EPS et super populaire. Parce que déjà 1) c’est peine perdue, 2) est-ce que c’est vraiment important d’être la première au Scrabble? 3) Les gens qui savent tout faire, généralement, on adore les détester. Alors pourquoi vouloir devenir comme eux? et 4) Si tout le monde savait tout faire, ce serait quand même ennuyeux à la longue non?
 
Alors oui je n’ai aucun sens de l’orientation, je fais du sport pour m’affiner mais je mange des Granolas juste après, les mathématiques sont une langue que je n’ai jamais compris, mes 7 ans d’allemand se sont enfuis au moment où je passais la porte pour mon oral du BAC et il y a encore un bon paquet de choses que je sais pas faire, qui ne me correspondent pas et que je ne saurais jamais faire convenablement.
 
MAIS il y aussi des choses que je sais faire et que j’aime faire. Je ne suis pas forcément forte dans tout ce que j’aime faire (je t’ai déjà dit que je n’avais jamais réussi à marquer un panier au basket?)mais ça n’a pas d’importance! Ce qui compte c’est ce que je fais, ce que je suis, ce que je vaux!
 
Alors je ne dis pas que je ne me compare plus à personne! Mais dorénavant j’essaie de me comparer aux autres de manière positive.
 
 

 Le principe du « si je ne le voit pas, il n’existe pas » ne fera pas avancer les choses (désolée!)

 

Oui je sais, je sais, rien de nouveau sous le soleil! Même si je cache mes problèmes sous un plaid moelleux et un paquet de Maltesers, ils ne disparaissent pas pour autant!
 
Ce n’est pas une pensée très positive, mais me la répéter me permet de me motiver à en venir à bout! Je ne vais pas te mentir, je ne fonce pas dans le problème la tête la première pour essayer de le régler au plus vite non plus, surtout quand je ne suis pas au mieux de ma forme!
 
Mais je le garde en tête, j’essaie un petit peu chaque jour d’en régler une partie, où si je ne peux rien y faire j’essaie de me faire à l’idée qu’il est là mais qu’il ne doit pas m’empêcher de vivre pour autant! Parce que de toute façon, un problème existe pour être résolu d’une manière ou d’une autre.
 
 

Après la pluie, le beau temps!

 

On m’a souvent dit que la nuit portait conseil. Je trouve que c’est assez vrai.

Lorsque je passe une mauvaise journée, je sais qu’après une bonne nuit de sommeil, mon humeur sera de nouveau au beau fixe!
 
En même temps, quoi de plus réconfortant que de s’échapper un instant en s’endormant dans un lit douillet?
 
Alors sois triste si tu le veux et heureux si tu le veux, Lecteur Unique. Parce qu’aussi surement qu’il finit tôt ou tard par pleuvoir, le soleil finira toujours par repointer le bout de son nez!

 

J’espère que cet article t’a plu et qu’il t’a aidé un petit peu!

N’hésite pas à me dire ce que tu en as pensé dans les commentaires!

 

Bonne journée!

 

Lifestyle

Lifestyle

8 Comments

  1. Merci beaucoup pour ce partage d’astuces finalement pas si compliquées ^^ je vais essayer de les appliquer, en particulier, d’arrêter de me comparer aux autres et d’être heureuse de ce que j’ai !
    Si tu veux découvrir les actualités de mon blog (entre autres), voici ma page Facebook :
    https://www.facebook.com/Eclat.desoit/

  2. Super article! Ça vient de nous remonter le moral avec ma meilleure amie!
    Un vrai billet plein d’énergie et très remotivant …
    Merci pour tout et continues comme ça!

  3. J’aime beaucoup ton article, il est totalement vrai! :)
    Je suis du genre optimiste, et donc je donne souvent des astuces pour se sentir bien et heureux, mais c’est sûr qu’accepter de se sentir triste par moment fait partie intégrante du bien être selon moi ! :)

    Bisous!

    Adèle (Lady-Heroine.blogspot.be)

    1. merci de ton commentaire! Je te rejoins complètement, je suis persuadée qu’on ne peut pas être pleinement heureux et épanoui sans être triste de temps en temps, l’un ne va pas sans l’autre selon moi :)
      Bonne journée!

  4. Bien dit :)
    Je suis une fervente optimiste et ai souvent envie de secouer les gens. Mais parfois, j’ai des coups durs et je m’effondre. Une phrase me permet de traverser la tempête avec apaisement :  » ça fini toujours bien. Si ce n’est pas bien, c’est que ce n’est pas la fin  » . Donc lorsque je suis au creux de la vague, j’attend que ça passe parce que je sais que je vais remonter très bientôt… :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *